Tourisme et retail luxe au Moyen-Orient

Le Groupe Chalhoub, partenaire privilégié des marques de luxe au Moyen-Orient, vient de lancer son livre blanc 2019 sur le thème du voyage de luxe et retail. Qui est le voyageur des pays du Golfe et comment va-t-il évoluer ? Comment le tourisme s’adapte-t-il localement ? Quels sont les enseignements que les marques de luxe peuvent en tirer ? Ce sont autant de questions auxquelles s’intéresse ce livre blanc.

Le luxe dans le Golfe s’apparente à un passionnant voyage qui a nourri l’évolution de son offre et son activité de vente au détail dans la région, aboutissant à l’apparition de galeries marchandes de renommée internationale, à la création de grands magasins internationaux, ainsi qu’à l’émergence de concepts multimarques.

Le Groupe Chalhoub nous décrit l’évolution de ce voyage dans son dernier livre blanc très prospectif sur le voyage de luxe et le retail dans les pays du Golfe.

On y apprend ainsi que l’on attend 149 millions d’arrivées au Moyen-Orient au cours des vingt prochaines années, ce qui représente une croissance de 145% par rapport à 2010. La combinaison de l’augmentation du nombre de voyageurs et du revenu disponible engendrera ainsi une forte croissance dans l’ensemble de la région.

Parmi ces voyageurs, le client oriental du luxe évolue vers moins de formalisme et demande, comme ailleurs, plus de personnalisation. Il est aussi très digitalisé puisque la pénétration internet y est proche des 100 % de même que l’utilisation du mobile. 40% des voyageurs de la région se renseignent en ligne avant d’acheter en boutique – contre 58% en Chine par exemple – et ce chiffre va progresser.

Au Moyen-Orient, le shopping est une des activités préférées des touristes de sorte que 13% des visiteurs viennent à Dubaï uniquement pour cette raison. Il n’est que de voir la montée en puissance de son Duty Free. En effet, si en moyenne dans le monde 20 % des voyageurs achètent en Duty Free, à Dubaï cela monte à 40%. Notons également qu’un tiers des ventes du Dubaï Duty Free sont des produits de luxe qui représentent 680 millions de dollars en 2018.

Élément particulièrement important à suivre pour les marques, les pays du Golfe utilisent les « Shopping Festivals » pour attirer les touristes. Ainsi la clientèle du Dubaï Shopping Festival de 2018 était composée à 60% d’acheteurs étrangers.

Les Etats du CCG appellent de leurs vœux ce tourisme grandissant et y contribuent à travers une politique volontariste renforçant à la fois le tourisme culturel mais aussi celui d’affaires. C’est également grâce à de nouvelles réglementations sur les visas que le tourisme va progressivement se fluidifier et se renforcer en facilitant le passage d’un état du Golfe à un autre.

Pour en savoir plus : télécharger le livre blanc.

2019-07-18T09:47:07+00:00