pub

Entretiensdu cercle

Les nouveaux véhicules d’investissement dans le luxe

41ème entretien du Cercle du luxe du 27 juin 2017

Savoir-faire parfois multiséculaire, notoriété internationale des griffes aiguisent l’appétit des financiers. Les rachats de maisons de luxe deviennent légion, illustrant l’intérêt pour les pépites à fort potentiel,  Lire la suite

Le marché du luxe peut-il devenir un marché de l’art ?

40ème entretien du Cercle du luxe du 21 mars 2017

Exposé en galerie ou dans les musées, vendu aux enchères, revendu comme un produit durable et patrimonial, objet de collections, le luxe semble se rapprocher du marché de l’art. Que cache ce mouvement ? Est-ce une modification profonde du marché du luxe, Lire la suite

Labels indépendants : les clés de la réussite

39ème entretien du Cercle du luxe du 10 octobre 2016

cercle_du_luxeL’économie du luxe est en général présentée comme structurellement clivée entre quelques grands groupes et une nébuleuse de petites marques et de créateurs indépendants. Pourtant il existe une certaine complémentarité de ces deux modes de développement, Lire la suite

Naissance et renaissance des marques de luxe

38ème entretien du Cercle du luxe du 20 juin 2016

cercle_du_luxeTelles des Phœnix, certaines marques de luxe revivent après parfois de (très) longues années de silence. D’autres plus récentes tentent de se faire une place dans un marché qui porte l’héritage à son pinacle. Lire la suite

Luxe et entreprises familiales

37ème entretien du Cercle du luxe du 12 avril 2016

cercle_du_luxeL’entreprise familiale est l’association d’une famille à un projet économique. Pour perdurer, elle est vouée à évoluer en maintenant cette association. Comment concilier l’attachement à une famille et les contraintes économiques de l’entreprise ? Lire la suite

Comment protéger la création ?

36 ème entretien du Cercle du 12 octobre 2015

cercle_du_luxe

La valeur immatérielle du design, du savoir-faire et de la création constitue le facteur de différenciation des entreprises de luxe. A ce titre, elles doivent être protégées. Pourtant le combat est difficile et suppose a priori des budgets non négligeables pour les entreprises de luxe dont l’aura fait rêver autant les clients que les contrefacteurs. Lire la suite

Luxe, tradition et disruption : les règles de la création ont-elles changé ?

35 ème entretien du Cercle du 16 juin 2015

cercle_du_luxeLes marques de luxe s’appuient le plus souvent sur leur histoire, leur tradition, pour asseoir leur image et leurs produits mythiques, pourtant elles doivent sans cesse se renouveler, se réinventer et se transformer. Lire la suite

L’équilibre de la distribution – entre retail et wholesale

34ème entretien du Cercle du 17 mars 2015

cercle_du_luxe

La distribution dans le secteur du luxe répond à deux problèmes spécifiques, le besoin de contrôler la chaîne de valeur et la volonté de répondre aux désirs des clients de plus en plus friands d’expériences, de service et de nouveautés.

Lire la suite

Luxe et rareté

33 ème Entretien du Cercle du 21 octobre 2014

cercle_du_luxeUn produit de luxe procure une émotion rare. Valeur relative selon les cultures, elle exerce de manière fugitive ou durable une fascination que le talent qui la crée suscite, comme l’alchimiste son grand œuvre. Lire la suite

Comment devient-on un objet culte ?

32 ème Entretien du Cercle du 10 juillet 2014

Entre le must-have de la saison et le must tout court, il y a la capacité à perdurer pour se transformer en objet culte. Quand le public s’enthousiasme et que le succès suit jusqu’à fétichiser l’objet, comment cela survient-t-il ? Lire la suite

Le luxe et ses talents

31 ème Entretien du Cercle du 5 juin 2014

Pour l’individu, le talent constitue un ensemble de dispositions exceptionnelles autant que le besoin de les exprimer. Pour l’entreprise, le talent, ou la personne talentueuse, constitue un haut potentiel susceptible de se révéler sous certaines conditions. Lire la suite

Stratégie des savoir-faire

30 ème Entretien du Cercle du 10 avril 2014

Que serait la puissance créative des maisons et l’aura de leurs noms sans l’intelligence et l’émotion des savoir-faire ?

Lire la suite

Business models du luxe

Entretien du Cercle du luxe du 10 juillet 2013

A peine ralenties dans leur croissance par la crise, les entreprises de luxe semblent avoir trouvé la recette d’un business model florissant. Mais qu’ont en commun dans leur fonctionnement un joaillier, un parfumeur et un hôtel de luxe ? La recherche de la meilleure qualité ne saurait suffire à faire un business model. Plus généralement, y a-t-il vraiment une spécificité du management d’une entreprise de luxe, ou l’économie du luxe est-elle, comme dans le Magicien d’Oz, une illusion masquant une réalité triviale ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Le luxe doit-il être à la mode ?

Luxe et mode : deux mondes qui se côtoient et s’opposent. S’ils se nourrissent tous les deux de créativité et de savoir-faire pour faire rêver, ils ont des ressorts contraires : la mode vit de fugacité et de surprise, alors que l’objet de luxe est par définition durable et intemporel. Le luxe peut-il, doit-il alors être à la mode, ou doit-il au contraire se réfugier hors du temps, au risque d’être démodé ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et licences

Les contrats de licence représentent un mode original de production, entre l’intégration complète, le co-branding et la sous-traitance. Malgré leur attrait comme moyen d’étendre un territoire de marque ou comme source de revenu supplémentaire, les licences présentent des risques non négligeables pour les marques, qui doivent faire preuve de prudence. Quel est le moment le plus propice au lancement d’une licence ? Comment trouver de bons partenaires ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Com de luxe : communication grand angle

Confrontées à la pression du premium, ainsi qu’à l’émergence de nouveaux médias et de nouveaux marchés, les marques de luxe réinventent leur communication. Cette communication est multicanal, elle investit les réseaux sociaux tout en revenant en force sur des médias qu’elle avait pu délaisser, tels que la télévision. Mais ce renouvellement des formats s’accompagne également d’une réflexion sur les contenus. La relation que les marques entretiennent avec leurs égéries devient moins physique et plus spirituelle, et s’accommode d’infidélités. Les marques de luxe parviendront-elles ainsi à maintenir la distance avec le premium, et à satisfaire des consommateurs avides d’expérience et de sens ? Au sein des stratégies globales de communication, la communication digitale est-elle un passage obligé, un bonus dispensable, ou un miroir aux alouettes ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Nouvelles réalités de la relation client

Satisfaire le client, répondre à ses besoins et anticiper ses désirs, voilà ce qui fait une part non négligeable de l’achat dans le secteur du luxe. Le luxe relève autant du bien matériel (le produit) que du bien immatériel (le service et la relation client associés).

La sociologie des clients du luxe a beaucoup changé, quels sont donc leurs nouveaux codes de valeur ? Comment les marques peuvent-elles s’y adapter ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et style

Le luxe et le style – derrière cette apparente coexistence pacifique se cache en réalité une tension permanente. Il peut y avoir du style, compris comme un ensemble des codes qui définissant une époque, un créateur ou un genre artistique, dans un objet qui n’est pas luxueux, mais l’inverse n’est pas vrai. Le luxe sans style, c’est une coquille vide. Les maisons se reconnaissent en effet immédiatement à leur style, socle même de leur identité.Peut-on alors imaginer une marque haut-de-gamme qui changerait ses fondamentaux au gré des vents, risquant par là de perdre son âme ? Mais doit-elle alors même déterminer ou chercher à saisir un « air du temps » dans ses créations ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

De l’influence du luxe : entre communication et lobbying

Le récent décès de Steve Jobs et l’engouement planétaire qu’il a provoqué montre bien le rôle iconique et le caractère sacré atteint par certaines marques. Certes, le fait que macs, iPods, iPhones et dernièrement iPads s’imposent aujourd’hui pour la majorité comme des accessoires indispensables contribue pour beaucoup dans cette sacralisation de la marque et de son fondateur ; mais la véritable raison est que ces derniers sont devenus de véritables mythes. Apple est-elle une marque de luxe ? Peu importe, selon les intervenants du dernier Entretien du Cercle du luxe ; au-delà du légitime débat, la preuve est faite : certaines marques ont une influence qui dépasse le cadre purement utilitaire de leurs produits.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et concurrence

Le luxe, un secteur concurrentiel ? La question peut surprendre, tant le luxe se caractérise par des marques aux univers si particuliers qu'il est difficile de les comparer, encore moins de les substituer. Echanger un sac Kelly contre un sac Lady Dior ou un Vuitton ? Rien à voir, vous diront toutes les fashionistas… Le n°5 contre Shalimar ? Absolument incomparable… Et pourtant, le luxe n'échappe pas à cette caractéristique inhérente au système capitaliste, en particulier sous l'effet de la « démocratisation du luxe » qui a élargi un marché autrefois réservé à quelques « happy few ». Diversification des produits, élargissement des gammes - la concurrence s'affiche de plus en plus. Néanmoins, si certains groupes de luxe comme LVMH ont fait appel à des talents marketing issus de marques de grande consommation, pour faire face à cette tendance, le luxe conserve une certaine originalité, et se plie à la concurrence avec ses propres règles… et paradoxes.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

« Plaisir d’offrir » nouvelles pratiques de vente dans le luxe

Comment attirer le client, comment le séduire, comment l'accueillir, comment le convaincre, quels produits lui proposer ? Autant de problématiques aussi anciennes que le commerce, qui tournent toutes autour de cette règle d'or de tout commerçant : comment maximiser la satisfaction client ? Des questions qui sont plus que jamais d'actualité - et ce d'autant plus avec l'arrivée d'Internet et du e-commerce…


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Pourquoi le luxe doit-il être innovant ?

Hermès a été fondé en 1837, Louis Vuitton en 1834 ; Cartier en 1847, Van Cleef & Arpels vers 1896 ; Guerlain, lui, a vu le jour au début du XIXème siècle, en 1828... Alors que bon nombre des plus grands noms du luxe sont des maisons séculaires, tout observateur peut légitimement se demander si le luxe ne se définit pas en premier lieu par la qualité de ses savoir-faire ancestraux. Au risque de conclure qu'il n'a pas besoin d'innover…


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et création de marques

Une vision et un territoire uniques, une communication forte, une distribution de qualité et un service irréprochable : voilà presque la recette de la création d'une marque de luxe.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Art de vivre, nouveaux enjeux

L' « art de vivre » est continuellement réinventé sous l'influence de deux facteurs : la mondialisation, qui provoque un brassage toujours plus vivace des cultures, et l'innovation technologique considérable. Nouveaux styles, nouvelles tendances, nouvelles pratiques - les modes de vie évoluent, et le luxe doit non seulement s'adapter, mais anticiper. Un sujet sur lequel le 17ème entretien du Cercle du luxe, qui s'est tenu le 21 octobre au Grand Hôtel à Paris, a décidé de se pencher.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et services

Si le service est d'abord l'art de se rendre utile, il est sans doute l'un des atouts à ne pas négliger pour un secteur souvent qualifié de superflu…

Au-delà de la boutade, il est certain que le ou les services prendront une part de plus en plus importante dans la vente des produits de luxe à l'avenir. Et cela car c'est l'un des moyens de différencier le bien de luxe du produit quelconque. 


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe, crise et création

Le luxe est-il devenu un secteur d'activité comme les autres ? Alors que généralement on s'attache à montrer que le luxe est contracyclique et qu'ainsi il va bien quand tout va mal, on a aujourd'hui peine à tirer une telle conclusion. Est-ce donc à dire que "tout fout le camp "?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Marques, luxe et créateurs

Un curieux effet de miroir peut être observé entre marques et créateurs : les premières sont souvent fières de pousser sur le devant de la scène leur créateur phare, qui joue le rôle d'emblème de la marque, tandis que les seconds recherchent volontiers l'ombre des grandes maisons, dont la réputation fournit un pont naturel vers les consommateurs et la notoriété. Si bien que l'on ne sait plus trop lequel des deux porte l'autre : la griffe est-elle celle du créateur ou de la marque ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Le luxe éphémère ? Entre tendances et permanence

Au Japon, la dernière mode est au luxe éphémère : quelques heures au SPA, une nuit à l'hôtel, quelques bouchées d'un chef étoilé… Poussées par la nécessité de se réinventer sans cesse, de créer de nouvelles tentations pour leurs clients, les maisons de luxe n'ont cessé de se diversifier pour aller de l'objet durable, qu'on se passait de génération en génération - « j'ai piqué son Birkin à Maman » - au produit, sinon jetable, du moins consommable. Signe des temps.

 

Jean-Marc Gaucher, président directeur général, Repetto
Marie-Claire Pauwels, directrice de la rédaction, Femmes
Armen Petrossian, président et CEO, Caviar Petrossian
Paul-Emmanuel Reiffers, président, Groupe Mazarine


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Le luxe est-il populaire ?

Certes, tout le monde ne peut pas s'offrir des produits de luxe, qui sont de ce fait réservés aux happy few, à une élite sociale fortunée. Pourtant, le luxe fascine chacun d'entre nous, riche ou moins riche : qui n'a pas son imaginaire de consommateur peuplé de logos attirants, de sacs et de montres d'égéries, ou encore de voitures de héros de cinéma ? Ajoutons à cela le fait que les boutiques ressemblent de plus en plus à des musées et que l'on n'y vient plus seulement pour acheter, mais pour une visite…

Le luxe ne serait-il pas devenu le nouveau lieu de la culture populaire ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe et patrimoine

Mémoire du bon goût, créateur de bien-être, le luxe est à la fois le gardien des savoir-faire anciens et l'inventeur de plaisirs ou de raffinements nouveaux. Le luxe valorise ainsi son patrimoine pour en préserver la rareté tout en étant particulièrement conscient de son devoir d'être à la pointe des modes et des techniques. Comment se constitue cette alchimie complexe où se perpétuent les savoir-faire les plus anciens et s'invitent les technologies les plus récentes ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Le luxe dans ses quartiers : Architecture, luxe et urbanisme

Qui sont les Haussmann d'aujourd'hui et de demain ? Et pour qui se construisent les nouveaux Palais ?

A cette double question on est tenté de répondre que le 3ème millénaire s'engage dans une voie nouvelle en matière d'urbanisme, car on constate que la transformation du paysage urbain dépend aujourd'hui autant, d'une décision publique, que d'une volonté privée, émanant de formes inédites d'entrepreneurs, ainsi que des grandes marques.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Les accessoires… Essentiels au luxe ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Les nouvelles mises en scène du luxe


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Comment devient-on un objet culte ?

Entre le must-have de la saison et le must tout court, il y a la capacité à perdurer pour se transformer en objet culte. Quand le public s'enthousiasme et que le succès suit jusqu'à fétichiser l'objet, comment cela se produit-il ? Comment le Birkin bag, la ballerine Ferragamo, le carré Hermès, le n°5 de Chanel, ou la toile monogrammée de Vuitton sont-ils devenus des objets de séduction éternelle, totem de notre temps, produits de culture bien plus que de tendance ?

 

Jacques Barsac, réalisateur de documents et biographe de Charlotte Perriand
Jean-Christophe Bédos, président-directeur général de Boucheron
Thierry de Baschmakoff, directeur général de l'agence Aesthète
Sylvaine Delacourte directrice de la création des parfums Guerlain


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Art mécénat et création

La base du mécénat, de l'art et du luxe en général réside dans le désir, à la fois le désir de créer, et pour le spectateur ou l'acheteur, le désir de recevoir. Corrélativement la même idée de plaisir esthétique, la même logique de perfection et d'excellence guident l'acte du mécène, du créateur et de l'acheteur.

Sans mécénat, dit-on souvent, pas de création vivante, pas de patrimoine sauvegardé : n'en est-il pas de même des métiers du luxe, qui, à l'instar des plumassiers, corsetiers, brodeurs ou doreurs, font perdurer les savoir-faire en les gardant vivants ?


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Ethique et esthétique du luxe

A la suite des débats du 14 novembre dernier « Science bien-être et éthique : la martingale du luxe », nous souhaitons prolonger la réflexion sur les liens étroits et complexes qui se nouent entre l'éthique et l'esthétique du luxe.

En principe, acheter un produit luxueux, répond à une logique de pur plaisir : on succombe à la tentation esthétique, on « craque » pour le bel objet, quand bien même il serait absolument inutile. Cependant ce produit, en nous rendant la vie plus belle, en l'esthétisant, « nous fait du bien », il satisfait notre bien-être personnel.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

La force d’innovation des métiers du luxe, l’alliance entre traditions et nouvelles technologies

Les Entretiens se tiennent quatre fois par an dans le cadre du Cercle du luxe.

Réunions réservées aux membres du Cercle du luxe accompagnées d'une personne de leur choix, les Entretiens se déroulent à partir de 18h30. Ils sont suivis d'un dîner, qui permet à chaque participant de rencontrer les intervenants présents et de renforcer les contacts avec les autres membres.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Luxe, nature et développement durable


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Création, savoir-faire et valeur des marques, comment évolue le planisphère du luxe ?

20 millions, c'est le nombre de japonaises qui ont acheté un produit Louis Vuitton l'an dernier. 2005, c'est la date de l'ouverture du premier centre de recherche scientifique l'Oréal en Chine. 10 000, c'est le nombre d'emplois industriels supprimés en France en 2003. 19, c'est le nombre de sites de production ouverts par l'industrie du luxe en France au cours des cinq dernières années. Ces quelques chiffres appellent de nombreuses réflexions sur l'évolution du marché mondial du luxe.


Lire le compte rendu et les biographies des intervenants

Newsletter

Pour vous abonner
à notre newsletter, cliquez-ici.

- Lire la dernière
newsletter
-